Depuis 1983 la création de la convention collective NEPS avec l’agrément préfectoral et le casier judiciaire vierge pour salarié et employeur  pour mettre fin aussi  à la collusion des entreprises de nettoyage et bien séparer les 2 secteurs.          La profession n’avait cessé de progresser  en compétence et en qualification.

En  2005 la mise en place  de la carte professionnelle et du C.N.A.P.S.

Mais  de force de constater  que les entreprises de nettoyage viennent toujours mettent leur grain de sel dans notre profession en tirant les prix vers le bas (ONET SAMSIC ATALIAN CHALLANCIN etc…)

 

170 000 AGENTS DE SECURITES SOUS PAYES

 

les choix des gouvernements successifs qui ont diminué les moyens des forces publiques et continué de transférer de plus en plus de missions régaliennes de l’état aux entreprises de sécurité sous prétexte  d’économie ,la police des air  et frontières et les douaniers remplaçaient par  les 10 000 agents de sûreté  dans les aéroports  mais aussi dans les ports  avec les A.C.V.S. (Agents Chargé des Visites de Sureté.

 

L’armement en plus sur le transport maritime .Ensuite  200 Agents de Sécurité  Renforcé (armés) ont été mis en place en urgence chez Charlie  et dont 50 chez Eurodisney.

UNE PROFESSION QUI MONTE EN COMPETANCE MAIS QUI PERD SUR LES SALAIRES

Déjà  la sécurité privée est considérée comme un métier au rabais  avec des salaires tout juste  au-dessus du smic, une profession déjà à risque  avec 90 % de turn over. Une profession mal protégée  avec un comble 10 jours de carence pour maladie avec des nuits et des dimanches majorés à seulement 10 %.

Et maintenant on nous rajoute les risques sur notre vie

Nous refusons de devenir des cibles nous souhaitons resté dans le cadre de la loi de 1983 la protection  des biens et des personnes et resté dans un rôle d’acteur civil affectais à la prévention et la sécurité. La voie publique ne peut être réservée qu’aux forces publiques de l’état. Et les agents de sécurité ne sauraient être des miliciens armés aux services de maires, d’entreprises, voire de particulier fortuné

 

 

Pourquoi les agents de sécurité ont 10 jours de carences pour maladie :

 

UNE HONTE !

 

Pour la CGT  NOUS EXIGEONS UN SALAIRE DE 1800 EUROS AU COEF 120

Pour une profession prise au sérieux    :

Subrogation  des salaires en maladie

25 % pour les nuits.

100 % pour les dimanches travaillés.

Un treizième  mois pour l’ensemble.

 

Mettons en débat partout l’action  et la proposition  d’une action nationale dans toute la sécurité.

Nos employeurs on bénéficiés  du CICE,  800 euros par salariés soit en moyenne 130 Millions d’euros par an .